[ franklinazzi ] LILLE 3000_GARE SAINT SAUVEUR

반응형
Le site ouvrira au public en mars 2009, de ce fait la contrainte temporelle est primordiale, le coût des aménagements est également limité, ainsi nous avons souhaité proposer des orientations simples, nécessitant peu de moyens matériels ou humains. Toutefois le geste doit être fort à l'échelle du site et de l'évènement Lille 3000.
client : Lille 3000
architecte : Franklin Azzi Architecture associé à Paul Armand Grether
Signaletique : Change is Good
Mobilier pécifique : Robert Carr
superficie : 2000 m²
activité : cinéma, centre culturel, café, restaurant
emplacement : Gare Saint Sauveur Lille France

Le projet, tel que nous l’imaginons, n’est certainement pas à voir comme une architecture qui viendrait en « custom » sur le bâtiment et en concurrence avec l’intervention projetée. Nous proposons de travailler dans une idée de détournement et de ready-made ; détournement par le jeu avec les matériaux présents soit dans l'effacement et dans une expression qui se combine sans démonstration avec le lieu soit au contraire dans une expression assumée à la fois clinquante et low-tech se jouant d'un certain fétichisme bling-bling ; ready-made dans le sens où au regard du coût des travaux estimé et par choix, nous souhaitons mettre en œuvre des systèmes et produits industriels, existants et disponibles sur catalogue.

Compilation des différentes réflexions que nous avons pu avoir pour ce projet, ce document est à voir comme une série d'intentions intéressant l'architecture, la scénographie et le mobilier.

Il nous semble important et appréciable de
1. respecter le site, son histoire, les qualités acquises des lieux
2. créer les conditions élémentaires pour une appropriation de l'espace
3. loin de la banalité quotidienne, offrir un lieu joyeux et ludique
Au contraire d'un objet architectural, nous avons souhaité privilégié l'interaction d'évènements successifs, localisés et cohérents, pour une mise en situation des différents lieux :

INTERFACE
une forte présence diurne et nocturne dans la ville
OUTDOOR
appropriation : un espace ouvert et gratuit, lieu de spectacle vivant de sport, de détente, de plaisir

INDOOR
désir de bonheur, soif de savoir : un lieu plurivalent restauration, musique, projections, débats, etc.


1. INTERFACE
La signalétique urbaine s'inscrit dans un rapport sensuel,épidermique avec les matériaux du site : brique et pavé. Face à la ville, il semble souhaitable d'utiliser le pignon du bâtiment existant comme support d'une signalétique de grande ampleur. Un marquage à la peinture un peu délavée, ou au contraire un ponçage et vernissage révélant la brique originelle, permet à moindre frais d'offrir une large visibilité. L'espace supérieur de ce mur pignon peut accueillir une enseigne rappelant les motels américains.

Au sol certains pavés sont remplacés par des monolithes de métal couleur or ou encore par des balises lumineuses. Ces pavés balisent le cheminement jusqu'à la halle. En ville, il semble possible de retrouver de tels pavés semés comme les cailloux du Petit-Poucet.

Un éclairement dynamique
Il est envisageable d’utiliser pour un coût très maîtrisé des tubes fluorescents, de simples jeux cinétiques permettront d'accompagner les flux des visiteurs.


2. OUTDOOR
Le large espace libre situé entre la voie d'accès et le hangar peut être utilisé comme un lieu ouvert et libre d'accès propre à l'appropriation des utilisateurs. Cet espace est également susceptible d'accueillir des manifestations temporaires exceptionnelles. Le sol est donc laissé libre, seuls des marquages viennent occuper l'espace.

Un terrain de sport est ménagé sur la façade des deux petits bâtiments conservés, constitué de paniers de basket et de dessins de buts. Au sol, seul un marquage de terrain de sport.

Les emmarchements permettant l'accès à la halle sont élargis et se retournent le long de la rampe PMR parallèlement aux voies ferrées. Ces marches deviennent les gradins pour partager un instant de repos, discuter, regarder un spectacle impromptu. Dans la même optique, les terrasses sont également agrandies par des structures légères surplombant les voies.

De longs coussins de sable permettent d'améliorer le confort de l'assise sur les escaliers mais sont aussi l'occasion de faire naître des moments ludiques à l'initiative des enfants.

A la disposition de tous, de simples cubes en bois de 40x40x40 cm permettent de s'asseoir, de s'installer seul ou à plusieurs, de les rassembler en table basse ou de jouer sur les marquages au sol. Ces cubes sont manipulables par un adulte mais trop lourds pour un jeune enfant.


3. INDOOR
Alors que les aménagements extérieurs s'inscrivent avec une certaine civilité dans le contexte du site, les installations intérieures bousculent l'image historique de la halle au profit d'un aménagement joyeux, étonnant et presque ostentatoire.

Nous considérons 4 entités au sein de la halle réhabilitée

a) L'enveloppe de la halle
De façon systématique une isolation thermique vient recouvrir comme une peau l'intérieure de la halle. Cette peau clinquante, de couleur or, plonge le visiteur au sein d'un espace étrange, tapageur et brillant mais néanmoins assez low-tech. Le détournement de la couleur, de la matière s'inscrit en dissonance avec l'aspect extérieur de la halle. Monochrome doré, l'espace est le fond de scène d'une représentation quotidiennement renouvelée. L'éclairage est réalisé par des tubes fluos blanc industriel qui miroitent sur la peau or.

Les sas initialement prévus, sont remplacés par des rideaux à lamelles plastiques à l'instar de locaux frigorifiques industriels.

b) Café-restaurant
Un long bar, des tables, des bancs et quelques tabourets, l'ensemble d'un caractère très « collectivité publique » est peint en gris navy. Les tables sont partagées entre convives, occasion de rencontres et de sociabilité.

c) Accueil-services
Un espace reliant intérieur et extérieur est ménagé pour la vente de tickets et l'accueil, au regard du projet initial, cet espace est simplement déplacé vers l'arrière de la halle de façon à offrir de larges baies entre le café-restaurant et la terrasse surplombant les voies.
Des distributeurs automatiques, également peints en gris navy, sont alignés et offrent éventuellement boissons et friandises mais aussi des livres, des tee-shirts, des CD/DVD
en fonction des manifestations.
Un juke-box relié à l'amplification de la salle permet à chacun d'être DJ pour quelques minutes.
Les vestiaires-loges-sanitaires sont déplacés et re-dimensionnés.

d) Salle de projection-débat
La salle de projection-débat est un volume enclos, une boite indépendante dans l'enveloppe de la halle. A l'intérieur, comme à l'extérieur, elle est recouverte d'une peau phonique de façon à minimiser les nuisances notamment lors de manifestations dans l'espace café-restaurant, sa peau extérieure permettra d'éviter un « cocktail party effect » soit une augmentation inconsidérée du niveau sonore des conversations afin de couvrir le brouhaha général.

A l'intérieur de cette boite, la salle dispose d'un gradin escamotable, d'un gril technique, d'un plateau de scène et d'un écran de projection. Le volume peut-être scindée par un rideau de scène. Le plateau est sensiblement surdimensionné de façon à pouvoir accueillir quelques « bean bags » et un groupe d'amis pour une projection privée.
728x90
반응형

댓글(0)

Designed by JB FACTORY